Le FN remonté contre le film de Lucas Belvaux (Chez nous)

Le réalisateur Lucas Belvaux reste perplexe et ne comprend pas d’un clou la réaction du front National face à la sortie de son film (Chez nous), que le vice-président du front national monsieur Florian Philippot  qualifie d’anti-Front national. Le réalisateur avoue être stupéfait quant à la réaction de monsieur Philippot alors que ce dernier n’a même pas visualisé le film et n’a vu que la bande-annonce du film. Le numéro 2 du front national a jugé scandaleux qu’un film critiquant le front national sorte à deux mois de l’élection présidentielle.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous.jpg

Le cinéaste Belge Lucas Belvaux en se défendant explique que Phillipot n’a pas suivi le film, mais c’est juste arrêté sur la bande-annonce du film, donc cette polémique n’a pas lieu d’être. Le film en lui-même parle de l’histoire d’une infirmière à domicile vivant dans une ville du nord appelée Hénard , qui  va être côtoyée par des dirigeants d’un parti politique d’extrême droite appelé ( le bloc patriotique) ,ce parti politique est aux commandes d’une femme , le rôle dans le film est interprété par Catherine Jacob . Dans le fond, le film ne critique pas le front national, mais montre comment les gens s’engagent en politique, donc les propos critiques contre ce film venant de Florian Phillipot sont déplacés.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous_anti-fn.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous_anti-fn.jpg

A propos, le cinéaste affirme  que son film  a été réalisé pour exprimer l’engagement politique des citoyens, c’est un film militant, pas une provocation contre le front national, dit-il.  Pour le cinéaste belge les accusations du vice-président du front national taxant le film (Chez nous) de scandaleux  et d’anti – front  national s’avèrent sans conséquences pour son film qui sort d’ailleurs le 22 février 2017, donc à deux mois de l’élection présidentielle française. Le maire de Hénin-Beaumont en la personne de Steeve Briois allant dans le même sens que phillipot en traitant le film du réalisateur belge de caricature, ce dernier ne comprend toujours pas comment ces deux acteurs politiques critiquent si sévèrement son film , il en reste fort ébahi .

- Advertisement -

Sur Hebdo Ciné

1k
Le western est sans aucun doute un des genres qui a apporté le plus de chefs-d’œuvre au 7e art. Plus que dans tout autre,...

599
Si chaque jour Bob l’Éponge est la star des enfants sur la chaîne Nickelodeon, il divertit aussi des millions d’adultes. Cette année, la série...

678
Un budget record a été affecté au faramineux montant d’environ 486 millions de dollars pour la sortie du film tant attendu Avengers3: infinity war...

612
Le très célèbre acteur indien Om Puri, légende incontestée du cinéma bollywodien s’est éteint à l’âge de 66 ans dès suite d’une crise cardiaque...

677
Juste avant les Oscars, l'année 2017 s'ouvre avec une première grande messe pour le cinéma. Le dimanche 8 janvier s'est déroulée la 74e cérémonie...

685
Le réalisateur Lucas Belvaux reste perplexe et ne comprend pas d’un clou la réaction du front National face à la sortie de son film...

591
C’est a priori une courte anecdote sans trop d’intérêt à Hollywood jusqu’ici. Jihad Abdo plus connu sous le nom de Jay Abdo (son nom...

621
A l’image de ses cinq années de fortes croissances, les analystes prévoyaient une nouvelle année de domination de la bulle chinoise dans l’industrie du...