Le FN remonté contre le film de Lucas Belvaux (Chez nous)

Le réalisateur Lucas Belvaux reste perplexe et ne comprend pas d’un clou la réaction du front National face à la sortie de son film (Chez nous), que le vice-président du front national monsieur Florian Philippot  qualifie d’anti-Front national. Le réalisateur avoue être stupéfait quant à la réaction de monsieur Philippot alors que ce dernier n’a même pas visualisé le film et n’a vu que la bande-annonce du film. Le numéro 2 du front national a jugé scandaleux qu’un film critiquant le front national sorte à deux mois de l’élection présidentielle.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous.jpg

Le cinéaste Belge Lucas Belvaux en se défendant explique que Phillipot n’a pas suivi le film, mais c’est juste arrêté sur la bande-annonce du film, donc cette polémique n’a pas lieu d’être. Le film en lui-même parle de l’histoire d’une infirmière à domicile vivant dans une ville du nord appelée Hénard , qui  va être côtoyée par des dirigeants d’un parti politique d’extrême droite appelé ( le bloc patriotique) ,ce parti politique est aux commandes d’une femme , le rôle dans le film est interprété par Catherine Jacob . Dans le fond, le film ne critique pas le front national, mais montre comment les gens s’engagent en politique, donc les propos critiques contre ce film venant de Florian Phillipot sont déplacés.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous_anti-fn.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/cheznous_anti-fn.jpg

A propos, le cinéaste affirme  que son film  a été réalisé pour exprimer l’engagement politique des citoyens, c’est un film militant, pas une provocation contre le front national, dit-il.  Pour le cinéaste belge les accusations du vice-président du front national taxant le film (Chez nous) de scandaleux  et d’anti – front  national s’avèrent sans conséquences pour son film qui sort d’ailleurs le 22 février 2017, donc à deux mois de l’élection présidentielle française. Le maire de Hénin-Beaumont en la personne de Steeve Briois allant dans le même sens que phillipot en traitant le film du réalisateur belge de caricature, ce dernier ne comprend toujours pas comment ces deux acteurs politiques critiquent si sévèrement son film , il en reste fort ébahi .

- Advertisement -

Sur Hebdo Ciné

1.1k
Le 6 juin dernier, une salle de cinéma belge a remis des pochettes surprises aux femmes qui sont venues assister à une projection de...

708
Invités à l’Austin Television Festival, les scénaristes et producteurs de la série d'espionnage de J.J Abrams ont évoqué un éventuel reboot de la série...

1.1k
Il a été élu Mr Olympia à plusieurs reprises puis il s’est lancé dans le cinéma. Il a joué dans Conan Le Barbare, The Predator,...

977
Mai 2016, le tournage a commencé. La première bande-annonce, Announcement, a été diffusée trois mois plus tard, quelques jours avant la fin du tournage....

750
Au cours d’un long entretien accordé au magazine américain GQ, la star du grand-écran s’est confié qu’il est très ouvert à l’idée de devenir...

989
Sylvester Stallone et Jackie Chan se donneront la réplique pour la première fois de leur longue carrière respective. Les deux poids lourds du cinéma...

1.4k
Près de deux ans après la sortie de Mad Max : Fury Road et suite à son succès, le réalisateur George Miller n’est pas prêt...

1.2k
C’est avec sans grande surprise que ce 8e opus de la saga Fast and Furious a atteint la fin de la semaine dernière le...