L’ancienne Gloire du cinéma syrien Jihad Abdo veut renaitre à travers les lumières d’Hollywood.

C’est a priori une courte anecdote sans trop d’intérêt à Hollywood jusqu’ici. Jihad Abdo plus connu sous le nom de Jay Abdo (son nom d’acteur), est une immense star du moyen orient réputé pour ses talents au cinéma, mais également pour ses prises de position politique critiques envers le régime de Bachar al-Assad. Forcer de vivre en tant que réfugié anonyme pendant près de 6ans aux États-Unis avant de redémarrer une carrière à Hollywood.  Dans l’espoir de décrocher le rôle qui va de nouveau  faire parler de lui cette fois ci en tant que star Hollywoodienne, Jay Abdo survie grâce aux maigres dollars récoltés en exerçant le modeste métier de livreur de pizza.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-acteur-syrien.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-acteur-syrien.jpg

Aux heures de sa Gloire il ne pouvait se promener partout ailleurs dans la péninsule arabique sans être poursuivie par une vague de fans. Avec 43 longs-métrages à son actif et son carton dans la série Bab al-Hara (la porte du quartier) le cinéaste connait alors la période la plus fulgurante de sa carrière avec à l’appui succès et notoriété. «J’avais une vie plutôt belle. Les gens m’aimaient, à l’écran et dans les émissions où je prenais la parole pour parler de culture et d’opinions», raconte à l’AFP la superstar syrienne.L’acteur de 54 ans à commencer son expédition jusqu’à Los Angeles en 2011 suite aux tensions qui ne cessaient  d’enfler en Syrie mais également en refusant de participer à des manifestations et à des émissions télévisées pour soutenir Assad s’attirant ainsi les foudres du régime et poussant aussi son épouse Fadia Afashe a quitter le poste de haut rang qu’elle occupait au sein du ministère syrien de la Culture et à se reconvertir en débutant des études universitaires à Minneapolis, le couple demande alors l’asile aux états unies.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-actor-syrien.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-actor-syrien.jpg

Apres plusieurs tentatives d’auditions inefficaces pendant plus d’un an il trouve un emploi chez un fleuriste et un autre de livreur de pizzas, et gagne 300 dollars par semaine, C’est le réalisateur allemand Werner Herzog  qui lui octroie son premier rôle auprès de l’immense Etoile australienne Nicole kidman  à Hollywood dans le film Queen of the desert, la carrière de Jay Abdo prend une nouvelle lancé lorsqu’il  apparaît dans la série The Patriot sur Amazon  mais aussi lorqu’il est placé à l’affiche dans la comédie A Hologram for the King aux côtés de Tom Hanks, sortie en début d’année. «Hollywood n’était pas mon objectif, Je n’ai jamais prévu de venir ici. C’est le destin qui m’y a conduit» dit-il. L’acteur ignore s’il remettra un jour les pieds en syrie.

- Advertisement -

Sur Hebdo Ciné

799
Près de deux ans après la sortie de Mad Max : Fury Road et suite à son succès, le réalisateur George Miller n’est pas prêt...

915
C’est avec sans grande surprise que ce 8e opus de la saga Fast and Furious a atteint la fin de la semaine dernière le...

1.1k
La récente sortie de la bande annonce de Thor : Ragnarok nous a dévoilé un premier aperçu du phénomène cinématographique que représentera ce troisième volet...

807
Nul n’est sans savoir la volonté des Studios Disney de retravailler en Live-Action les classiques qui ont fait leur succès. À l’instar de La...

524k
Le charme de James Bond fait tourner la tête de plusieurs femmes de la planète, même les criminelles et les espionnes. Les James Bond...

1.3k
Jeffrey Franklin, adolescent de 16 ans, a été retrouvé sans vie à son domicile de Mount Upton dans l'état de New York le 28...

938
Si la sortie officielle est prévue ce 24 avril prochain, Les Gardiens de la Galaxie 2 a été présenté à la presse et aux bloggeurs...

1.2k
Après de multiples changements de calendriers, la suite du film culte Avatar est enfin confirmée et devrait commencer son tournage à l’automne prochain. Grâce...