L’ancienne Gloire du cinéma syrien Jihad Abdo veut renaitre à travers les lumières d’Hollywood.

C’est a priori une courte anecdote sans trop d’intérêt à Hollywood jusqu’ici. Jihad Abdo plus connu sous le nom de Jay Abdo (son nom d’acteur), est une immense star du moyen orient réputé pour ses talents au cinéma, mais également pour ses prises de position politique critiques envers le régime de Bachar al-Assad. Forcer de vivre en tant que réfugié anonyme pendant près de 6ans aux États-Unis avant de redémarrer une carrière à Hollywood.  Dans l’espoir de décrocher le rôle qui va de nouveau  faire parler de lui cette fois ci en tant que star Hollywoodienne, Jay Abdo survie grâce aux maigres dollars récoltés en exerçant le modeste métier de livreur de pizza.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-acteur-syrien.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-acteur-syrien.jpg

Aux heures de sa Gloire il ne pouvait se promener partout ailleurs dans la péninsule arabique sans être poursuivie par une vague de fans. Avec 43 longs-métrages à son actif et son carton dans la série Bab al-Hara (la porte du quartier) le cinéaste connait alors la période la plus fulgurante de sa carrière avec à l’appui succès et notoriété. «J’avais une vie plutôt belle. Les gens m’aimaient, à l’écran et dans les émissions où je prenais la parole pour parler de culture et d’opinions», raconte à l’AFP la superstar syrienne.L’acteur de 54 ans à commencer son expédition jusqu’à Los Angeles en 2011 suite aux tensions qui ne cessaient  d’enfler en Syrie mais également en refusant de participer à des manifestations et à des émissions télévisées pour soutenir Assad s’attirant ainsi les foudres du régime et poussant aussi son épouse Fadia Afashe a quitter le poste de haut rang qu’elle occupait au sein du ministère syrien de la Culture et à se reconvertir en débutant des études universitaires à Minneapolis, le couple demande alors l’asile aux états unies.

http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-actor-syrien.jpg
http://www.hebdocine.com/wp-content/uploads/2017/01/jihad-abdo-actor-syrien.jpg

Apres plusieurs tentatives d’auditions inefficaces pendant plus d’un an il trouve un emploi chez un fleuriste et un autre de livreur de pizzas, et gagne 300 dollars par semaine, C’est le réalisateur allemand Werner Herzog  qui lui octroie son premier rôle auprès de l’immense Etoile australienne Nicole kidman  à Hollywood dans le film Queen of the desert, la carrière de Jay Abdo prend une nouvelle lancé lorsqu’il  apparaît dans la série The Patriot sur Amazon  mais aussi lorqu’il est placé à l’affiche dans la comédie A Hologram for the King aux côtés de Tom Hanks, sortie en début d’année. «Hollywood n’était pas mon objectif, Je n’ai jamais prévu de venir ici. C’est le destin qui m’y a conduit» dit-il. L’acteur ignore s’il remettra un jour les pieds en syrie.

- Advertisement -

Sur Hebdo Ciné

1k
Le western est sans aucun doute un des genres qui a apporté le plus de chefs-d’œuvre au 7e art. Plus que dans tout autre,...

600
Si chaque jour Bob l’Éponge est la star des enfants sur la chaîne Nickelodeon, il divertit aussi des millions d’adultes. Cette année, la série...

679
Un budget record a été affecté au faramineux montant d’environ 486 millions de dollars pour la sortie du film tant attendu Avengers3: infinity war...

612
Le très célèbre acteur indien Om Puri, légende incontestée du cinéma bollywodien s’est éteint à l’âge de 66 ans dès suite d’une crise cardiaque...

677
Juste avant les Oscars, l'année 2017 s'ouvre avec une première grande messe pour le cinéma. Le dimanche 8 janvier s'est déroulée la 74e cérémonie...

685
Le réalisateur Lucas Belvaux reste perplexe et ne comprend pas d’un clou la réaction du front National face à la sortie de son film...

592
C’est a priori une courte anecdote sans trop d’intérêt à Hollywood jusqu’ici. Jihad Abdo plus connu sous le nom de Jay Abdo (son nom...

622
A l’image de ses cinq années de fortes croissances, les analystes prévoyaient une nouvelle année de domination de la bulle chinoise dans l’industrie du...